La peinture à l’huile est une méthode picturale, on se sert d’un panachage de pigment et huile siccative qui permet l’obtention d’une pâte plus ou moins compact et pâteuse. Elle s’étale via des brosses sur un support en toile préparée, assemblée sur un châssis, ou encollée sur un panneau droit. La source de la peinture à l’huile Même s’il s’avère qu’elle soit née à l’ère des Romains, la peinture à l’huile a été pratiquée et employée à compter de la renaissance. En général, on octroie la découverte de cette méthode au flamand Jan Van Eyck (1375-1440), célèbre aquarelliste du début du 15e siècle. Ce dernier était artiste-peintre, mais également constructeur et auteur, il publie « Vie des plus illustres peintres, sculpteurs, et architectes » qui exposent le mode de vie de ses personnages modernes. De lui vient la brillante idée pour éviter un séchage des tableaux au soleil d’insérer et de mêler à ses coloris de l’huile de lin ainsi que de noix pour activer le séchage et offrir une magnifique lumière, un vernis à la toile extraordinaire.

Concevoir une toile contemporaine

Vous êtes débutant, commencer par des conceptions simples, telles que des natures mortes. Par la suite, vous pourrez aborder des sujets plus compliqués, portraits ou panoramas. Un cliché va vous permettre d’œuvrer sans contrainte de temps et, si dessiner n’est pas votre fort, calquer votre prototype sur le support. Dénichez un fil conducteur qui connecte les divers critères (lignes, aspects, coloris, éclairage) d’une scène en un ensemble homogène. Votre alliée, sera votre instinct ! Des angles biscornus ennobliront l’atout de la toile contemporaine. Étudiez votre sujet en vous concentrant sur un point ou en capturant toute la scène.

Origine des ouvrages des peintres abstraits

De son côté, durant la seconde décennie du XXe siècle, un tournant fondamental et décisif se déroule en peinture, la création de l’abstraction. C’est un processus qui décline une photographie abstraite, qui ne décrit rien en soi, cassant ainsi avec l’univers des apparences. Les toiles abstraites montrent l’existence du réel jusqu’alors imperceptibles et inexplorées, que chaque peintre spécifie à sa façon, en fonction de ses propres concepts, son parcours, son savoir, sa croyance. Chacun des quatre peintres pionniers en abstrait, Frantisek Kupka, Vassily Kandinsky, Kasimir Malevitch et Piet Mondrian, achève ainsi à sa propre représentation de l’abstraction, séparément des autres. Ils ont cependant passé le seuil de l’abstraction approximativement à la même époque, entre 1911 et 1917.