Vis-à-vis de l’art classique ou de l’art moderne et ses différents critères artistiques, nombreuses sont les polémiques qui se succèdent autour de cet art qui a l’art de se dissocier de tout et ne se suffit de rien. A ce sujet, quelques artistes et œuvres d’art contemporain de peintre de renom, méritent d’être connus.

Francis Bacon

Francis Bacon est né en 1909 à Dublin de parents britanniques. Ce peintre figuratif britannique est décédé en 1992 à Madrid. Souvent malade quand il était enfant, il est rejeté du foyer familial pour avoir révélé son homosexualité, à l’âge de 16 ans. Il s’est associé à un style bien particulier, la déformation de l’image humaine. Il s’appliquait aussi à l’esthétique de l’angoisse, à l’épouvante et à l’isolement. Il a réussi à percer à travers son œuvre « Trois études de figures au pied d’une crucifixion » de 1944. Au milieu des années 1960, Bacon produit des portraits de têtes d’amis. Il se concentre sur des portraits mi-hommes, mi-grotesques comme « Heads in a Room ». En 1971, après le suicide de son amant George Dyer, l’art de Bacon devient plus personnel et se préoccupe plus du thème de la mort. Cela est illustré par son « Study for Self-Portrait » de 1982 et son chef-d’œuvre « Study for a Self Portrait –Triptych », en 1985-1986.

Jean-Marc Ardiet-Gboyer

Ce peintre français contemporain est né à Paris en 1950. Il est Jurassien par ses origines paternelles. Depuis 1982, il s’est installé à Saint-Laurent-en-Grandvaux. Il s’est lancé tout enfant et spontanément dans le dessin et la peinture. Son tempérament d’artiste le poussa à étudier le dessin, la peinture, la décoration et la publicité. L’artiste n’a jamais cessé de peindre et d’exposer, en veillant à varier ses expressions et ses créations. Tantôt à l’huile, à l’aquarelle ou à l’acrylique sur toile de jute, il se consacre aussi à la sculpture sur bois, ciment, pierre et argile. C’est un artiste complet, éternellement inspiré et en éveil. Ses œuvres sont signées par sa sensibilité et sa forte personnalité. Une des ses œuvres : « Amoureuse ».

Keith Haring

Le grand peintre Keith Haring naît en 1958 et meurt en 1990 du sida. Jeune, il sʼinstalle autour de Soho et de lʼEast Village, dans les quartiers phares du New-York underground. C’est également le lieu où il découvre la culture alternative des années 80. Ses œuvres sont empreintes de la répétition infinie de formes synthétiques de noir associées à des couleurs vives et éclairantes. Une de ses œuvres : « Moses and the Burning Bush ».

Découvrez d’autres peintres français tel le peintre, graveur et scuplteur Pierre Ambriogiani sur le site www.pierre-ambrogiani.com/.

—————————————————
Merci à : Annuaire de sites