Dans le langage courant, les termes “murale” et “graffiti” sont souvent utilisés. Encore faut-il analyser les principales différences. Les peintures murales sont peintes avec des figures souvent allégoriques, alors que les graffitis sont surtout caractérisés par des personnages, des initiales et des écritures. Tous deux constituent une forme d’art moderne. Il est également important de passer en revue l’histoire des peintures murales et des graffitis.

Murales

Le mot murales, qui dérive du mot espagnol mural, pluriel murales, souvent utilisé aussi dans la langue italienne, indique des peintures faites sur un mur, un plafond ou une autre surface de maçonnerie permanente. Les murales, contrairement aux graffitis, sont des peintures qui ne sont pas nécessairement liées au “lettrage” et qui sont nées de mouvements de protestation et en tant qu’expressions créatives libres de la population contre le pouvoir. Ils traitent généralement de représentations allégoriques inspirées par des motifs et des idéaux politiques.

La peinture murale est réalisée à l’aide de différentes techniques telles que la peinture à fresque, obtenue en peignant avec des pigments dilués dans l’eau sur du plâtre frais. Le mouvement artistique mexicain appelé muralisme a des origines anciennes et, au fil du temps, outre sa valeur clairement esthétique, il conserve encore une valeur sociale. Le street art est désormais reconnu comme un art appart entière. Les prestations de fresques murales sont même devenues une source de revenue pour certains artistes. Le prix se calcule par mètre carré, la complexité de l’image n’est prise en compte que très rarement. Ces artistes sont souvent sollicités pour faire une décoration murale, pour personnaliser une chambre ou un espace tout entier.

Graffiti

Par le terme graffiti, en revanche, nous entendons des dessins composés à l’origine plutôt d’écritures et de mots, qui n’ont commencé à être composés que plus tard avec des dessins de personnes et de choses. Le graffiti désigne plutôt la technique qui sous-tend la réalisation du résultat (on “gratte” le mur ou la pierre avec un outil pointu). Le graffiti repose exclusivement sur l’expression de sa propre créativité grâce à des interventions picturales réalisées sur le tissu urbain telles que des murs, des volets et des espaces spéciaux.

Au départ, le graffiti urbain s’est développé à New York à la fin des années 70, pour se propager au street art dans les années 80 lorsque quelques garçons (puis des milliers) ont décidé d’écrire leur nom de scène (tag) sur les murs des rues de la ville.

Ce n’est que plus tard que l’évolution des techniques et des outils stylistiques disponibles a conduit à une sorte de scission entre ceux qui ont continué à écrire, en restant fidèles à la vieille tradition, et ceux qui ont décidé de développer leur propre style et leur propre technique pour créer des œuvres de plus en plus complexes. Le graffiti est basé sur la représentation et l’étude de lettres, qui sont ensuite développées et agrandies, se présentant sous différentes perspectives de réalisation.

Le graffiti : un art en plein expansion

Le graffiti est pour la plupart des gens associé au vandalisme. Les graffeurs sont poursuivis par les forces de l’ordre, ce qui les pousse à peindre leurs œuvres en cachette. Un graffeur reste cependant un artiste même si son œuvre est gratuite. L’essentiel étant notamment de d’exprimer un message. Le street art ou art urbain a vu le jour à travers un mouvement artistique. Les graffeurs peuvent désormais s’exprimer à travers le papier peint. Le style demandé reste centré sur le graffiti urbain d’origine, autant sur les dessins que sur les couleurs. L’artiste reçoit la commande et effectue le travail dans son atelier et procède à la livraison une fois le projet terminé. Cette initiative leurs permet de vivre entant qu’artiste rémunéré. Le street art est donc désormais présent dans les chambres et les bureaux. Bien que la peinture ne s’applique pas directement sur un mur, le résultat final garde son statut de fresque murale.

Dans certains pays, cette culture artistique est mieux reconnue. Il y a désormais des ateliers de graff pour enfants pour développer leurs créativités artistiques. Des associations sont également à la recherche de graffeurs de rue talentueux. C’est notamment le cas de Paris qui dispose de plusieurs ateliers de graffiti et de street art. Les graffeurs sont désormais reconnus dans le monde. Rien que chez les graffeurs français, la liste est assez longue. Le graff est un art qui se développe, chaque graffeur exprime son propre style ce qui a donné naissance à des catégories d’arts graffitis.