Edouard Manet est l’un des peintres les plus célèbres du XIXe siècle. On a beaucoup parlé de lui. Non seulement sur son talent artistique, mais aussi sur tous les scandales dans lesquels il a été impliqué dans la vie. Parmi les œuvres de Manet, il en est une particulièrement intéressante, qui a pour protagoniste l’écrivain français Émile Zola. Le Portrait d’Émile Zola, tout comme le tableau Le Balcon de Manet, a été réalisé en 1868 et est également conservé au musée d’Orsay à Paris.

La relation entre Edouard Manet et Émile Zola

L’écrivain français Émile Zola était à l’époque une figure littéraire particulièrement connue. Il avait défendu le peintre à plusieurs reprises contre des attaques lors de l’exposition des œuvres au Salon de Refus. Le portrait d’Émile Zola est probablement un cadeau que Manet a voulu offrir à l’écrivain pour le remercier. Il semble que l’auteur Zola s’intéressait surtout aux artistes moins approuvés et plus opposés par les critiques officiels.

Le talent de M. Manet est fait de simplicité et de précision. Sans doute, face à l’incroyable nature de certains de ses collègues, il aura décidé de remettre en question la réalité, uniquement avec lui-même : il aura rejeté toute l’expertise qu’il a acquise, toute l’expérience ancienne, il aura voulu reprendre l’art depuis le début, c’est-à-dire depuis l’observation exacte des objets. Il s’est donc courageusement mis devant un sujet, il a vu ce sujet pour de grandes taches, pour de vigoureuses oppositions, et il a tout peint comme il le voyait. (ÉMILE ZOLA)

Edouard Manet se sentait probablement très “proche” d’Emile Zola, car ce dernier était également dans l’œil du cyclone dans le monde artistique et littéraire de l’époque. La cause en est l’intrigue plutôt scandaleuse de son roman intitulé Thérèse Raquin, qui raconte l’adultère entre Thérèse, épouse d’un employé des chemins de fer, et le jeune artiste Laurent. Emile Zola est considéré comme le précurseur du courant de pensée naturaliste.

Portrait d’Émile Zola, description du tableau

Quant à la structure du tableau, qui montre Émile Zola en train de lire un livre, ce qui frappe immédiatement, c’est la présence de couleurs assez sombres. Le seul élément lumineux qui ressort dans l’ensemble du tableau est le volume que l’écrivain feuillète.

En haut à droite se trouvent quelques reproductions d’œuvres d’art japonaises. En relief, il y a une empreinte représentant un guerrier. L’influence du Japon sur l’art impressionniste de l’époque est très forte, et sur celle de Manet en particulier. Dans cet environnement du tableau se trouve également la reproduction d’une autre œuvre d’art, intitulée Olympie, qui est l’œuvre favorite de l’écrivain français Manet.

Sur le côté gauche de la peinture, il y a une autre reproduction artistique du Japon. Vous pourriez aussi voir une inscription du peintre Goya faisant référence aux Buveurs de Velázquez (Triomphe de Bacchus), symbolisant la prédilection de Manet pour l’art espagnol.

Un autre élément qui frappe l’observateur qui contemple le tableau de Manet dédié à Emile Zola est qu’il ne regarde pas l’observateur. Le choix de Manet est de donner plus de naturel au tableau sans priver le protagoniste d’autorité et de prestige. Selon les critiques d’art, il a très bien réussi.

Edouard Manet est très doué pour rendre compte dans le “Portrait d’Émile Zola” des différents éléments qui servent à reconstruire la personnalité de l’écrivain. Le tableau a été réalisé dans l’atelier du peintre, qui a été aménagé pour l’occasion.

L’auteur Zola est assise à son bureau en train de lire. Le texte est probablement “L’histoire des peintres” de Charles Blanc, un livre que Manet lui-même a souvent consulté. Sur la table se trouvent un encrier et un stylo (qui symbolisent son travail d’écrivain), ainsi qu’une monographie du peintre.

Breve analyse

Le tableau “Portrait d’Emile Zola” marque le début d’une profonde amitié entre Manet et l’écrivain, tous deux ayant des personnalités très similaires et en quête d’affirmation et de succès dans le domaine artistique et littéraire.

En ce qui concerne le style de la peinture, ce tableau de Manet est également réalisé avec la technique de l’huile sur toile. Certains critiques d’art comme John Richardson (qui est aussi le biographe de Pablo Picasso) ont fait remarquer que l’environnement du tableau est plutôt plat et immobile. Mais cette caractéristique semble avoir été voulue par Manet, qui a préféré s’occuper du personnage principal dans le détail.

Le talent de Manet est basé sur l’authenticité et la simplicité. Ce tableau révèle également son style de peinture impressionniste ainsi que le tempérament de l’artiste, habitué à pénétrer dans la profondeur des sujets qu’il dépeint. Selon certains critiques d’art, cette peinture fait de Manet l’un des précurseurs du Réalisme dans l’art.